Pourquoi le neurotransmetteur dopamine est essentiel pour le succès?

Des études dans la domaine de la psychologie positive montrent que 25 %  de la réussite professionnelle sont dues au Q.I., mais 75 % sont dues au niveau d’optimisme, de l’environnement relationnel, et la capacité à voir le stress comme un défi plutôt que comme une menace.

Ici, la dopamine, qu’inonde le système cérébrale quand on est positif, joue un rôle très important. Ce neurotransmetteur, un composé chimique libéré agit avantageusement  sur des neurones postsynaptiques. La dopamine nous rend plus heureux et met en route les fonctions d’apprentissage pour nous mieux adapter à nos défis.

Que faut-il pour qu’une personne réussisse à bien gérer les changements positifs de sa personnalité?

 

S’accepter soi-même et avoir de la patience et de la gentillesse pour soi-même, c’est un premier pas. Cela améliore la vie sociale, dans le couple, les relations au travail ou les amitiés.

Que pensez de vous-même, quel regard portez-vous sur vous-même? Mais soyons honnêtes: Qui est toujours aimable, patient et compréhensible avec lui-même et les autres dans toutes les situations de la vie? Est-ce vraiment souhaitable?

Si on est en colère avec soi-même, si on se fait des reproches ou si on ressent de la honte? On est, en fait, d’une manière ou d’une autre en guerre avec soi-même. Ce n’est pas du tout agréable. Pour personne.

Vous vous rappelez des neurones miroirs (voir: Pourquoi l’empathie est tellement importante dans notre vie), qui permettent aux autres de sentir ce qui se passe en vous . La malaise est ressentie par les autres, il est dans l’air, il est perceptible par l’atmosphère qui règne quand la personne est présente. En plus et ce n’est pas négligeable, le cerveau commence à effectuer ses tâches plus lentement.

Les doutes, la critique, la honte prennent trop d’énergie et ces sentiments négatifs empêchent que toutes les parties du cerveau travaillent parfaitement ensemble.

Le cerveau peut être comparé à un ordinateur. Avec des sentiments négatifs, il y a trop des programmes en marche. C’est comme si il y avait une infection par un logiciel malveillant ou un cheval de Troie: On observe des ralentissements ou des blocages fréquents.

Il est donc grand temps de changer. S’il y a quelque chose qu’on veut changer: Faire la paix avec soi-même, c’est le premier pas! Les phrases d’affirmation sont bien-sûr qu’un premier moyen pour lancer le processus.

Vous avez envie d’essayer un petit exemple pour commencer? 

Imaginez un de vos amis très chers (un vrai ou inventé – comme vous voulez).  Un ami, qui en plus est très fier d’être votre ami. Prenez le temps d’imaginer son visage, son sourire de toutes ses dents quand il est avec vous et tous les petits détails qu’il vous faut pour être sûr, qu’il aime vraiment être avec vous.

Lui, il vous connaît depuis très longtemps et il reste avec vous, peu importe ce qu’il arrive dans vos vies.

Imaginez maintenant comment il vous défendrait avec toute sa compassion et son amitié pour vous, s’il écoutait vos reproches ou votre pudeur. Il connaît vos grandes qualités, vos petites et peut-être même vos plus grandes faiblesses, mais il est absolument convaincu que vous êtes vraiment une très, très bonne personne.

Laissez-lui vous dire, avec conviction, que vous avez toutes ces qualités désirées. Maintenant, imaginez laisser couler son bon sentiment d’estime de vous, dans vos pensées et même imaginez laisser couler ce sentiment paisible qui vous soulage petit à petit jusqu’au bout des ongles.

Faites cette petite exercice chaque soirée au lit et continuez de penser à cette bonne expérience avant l’endormissement.

 

Pourquoi l’empathie est tellement importante dans notre vie ?

Vous êtes curieux de mieux connaître votre cerveau et votre esprit? Vous avez, maintenant, quelques minutes libres pour faire une expérience ?

Alors, Activez donc vos neurones miroirs:

Imaginez, l’été s’approche finalement, il fait chaud, le soleil brille, quelques nuages blancs de beau temps passent dans le ciel et on entend des gens bavarder dans le parc. Des petits enfants jouent sur les chemins, ils s’attrapent et rient de toute leur joie de vivre; tout à coup, une petite fille, avec un pantalon court, en essayant d’échapper aux autres enfants, tombe sur les genoux; vous êtes proche d’elle et vous pouvez voir l’écorchure, assez grande et profonde, vous entendez l’enfant commencer à pleurer en regardant sa blessure.

Que se passe-t-il dans votre cerveau? Les neurones miroirs s’activent en voyant la scène douloureuse; et plus le cerveau est entrainé, plus il est capable de sentir avec exactitude le sentiment de l’enfant.

Être capable de ressentir les sentiments d’un autre est une qualité très importante pour notre survie, c’est indispensable pour une bonne communication émotionnelle et pour l’empathie. C’est une qualification-clé pour tous les succès interpersonnels.